Rechercher
  • A. Vigneron

Vers un nouvel urbanisme...


Un jeune riverain de la rue Groison, Quentin Dabouis, doctorant à l'université François Rabelais, et sensible aux questions environnementales, nous a fait part de son projet de culture de plantes comestibles en milieu urbain par et pour les riverains du quartier.

Il s'inspire pour cela d'un mouvement lancé en Angleterre, nommé « les Incroyables Comestibles » (http://lesincroyablescomestibles.fr) dont l'idée est de cultiver des plantes comestibles dans les espaces publics (fruits, légumes, aromatiques...), sous l'initiative et à la disposition de tous, généralement en utilisant les techniques de la permaculture qui sont reconnues pour leur bonne productivité en associant des plantes complémentaires. Les retombées positives de ces initiatives sont nombreuses et vont de la relocalisation d'une partie de la production alimentaire au développement d'un esprit de quartier et de liens humains qui ont parfois tendance à se distendre.

Au cours d'une petite réunion à l'initiative de Quentin, le projet a intéressé des riverains et nous avons essayé de déterminer l'endroit qui serait le plus approprié pour installer les bacs de culture. L'idée de départ du trottoir du haut de la rue Groison le long du mur du château Belmont n'est pas apparue la plus judicieuse. Par contre, la place Coty qui fait l'objet d'un projet de réaménagement par la Mairie, et mieux encore le Parc de la Source, sont deux emplacements mieux adaptés. Si celui-ci vous intéresse ou si vous voulez plus de renseignements, vous pouvez le contacter sur sa boite mail: quentin.dabouis@gmail.com ou par la notre.

C'est une initiative qui va dans le sens d'un développement durable et d'une écologie citoyenne.

Bien sur, il ne faudra pas que des cueilleurs ! Des « cultivateurs » seront aussi nécessaires...

#urbanisme

19 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now