Rechercher
  • Alain Vigneron

Enquête publique PLU, nos remarques !


Les documents explicatifs de la démarche de la Mairie ainsi que les principaux documents graphiques tels que les plans des hauteurs maximales de construction et de zonages montrent une certaine volonté d'apaiser les tensions qui étaient devenues fortes vis à vis de la politique d'urbanisme dans notre quartier de St Symphorien. Ce nouveau PLU prend en compte un meilleur respect de l'environnement ainsi que des typologies d'habitats et de quartiers. Il nous laisse espérer un urbanisme moins impactant et traumatisant que celui vécu par nos riverains durant cette dernière décennie.

Par contre, les règles de construction ( hauteurs, distances par rapport aux limites séparatives, etc...) ne changent guère par rapport à l'ancien PLU en parlant des zones UM et Ucc qui nous concernent de manière majoritaire. Cela tempère donc nos attentes.

Nous avons quelques remarques à formuler à propos de ces règles:

- Espaces libres et plantations : En zone UM, par exemple, il est prévu une surface de 15% minimum de la parcelle pour de l'espace libre avec plantation de pleine terre. Par contre, il n'est donné aucun chiffre minimum à respecter pour la surface de l'espace libre total, c'est à dire hors bâti mais aussi voiries et aires de stationnement à l'air libre sur la parcelle...

C'est un manque qu'il faut combler pour plus de rigueur et ne pas laisser une zone d'ombre sur le sujet.

- Bâtiment destiné à une activité économique : le PLU prévoit que l'emprise au sol du RdC pourrait atteindre 100% de la surface de la parcelle donc de l'imperméabiliser totalement. Dans le contexte de réhabilitation du végétal en ville et de l'esprit de ce nouveau PLU, il n'est pas admissible que ce type de bâtiment ne soit pas soumis aux mêmes règles de respect des espaces libres que les bâtiments à usage total d'habitat. Nous demandons donc une cohérence sur ce sujet et la modification nécessaire.

- Places de stationnement dans les immeubles d'habitation : les règles insuffisantes de l'ancien PLU conjuguées à une forte urbanisation et densification de notre quartier de St Symphorien, cette dernière décennie, ont déclenché une saturation du stationnement sur notre espace public. Pour les immeubles de plus de 20 logements, ce nouveau PLU propose pour les T3-T4 un coefficient de 1,2 place/logement, soit une place supplémentaire pour 5 logements, et pour les T5+ un coefficient de 1,3 soit une place supplémentaire pour 4 logements.

C'est nettement insuffisant!! Pour faire face à ce problème à croissance exponentielle, c'est au minimum un coefficient respectivement de 1,4 et 1,5 qu'il faudrait prendre en compte.

Pour les immeubles avec RdC à usage commercial les règles d'attribution de places de stationnement sont également insuffisantes.

- Plan de zonage : Les quatre premières maisons de la rue Trianon (n°1 au 7) se trouvent comme une minuscule enclave de la zone UM dans la zone UP qui les entoure au sud, nord et ouest. De plus elles jouxtent des propriétés avec des bâtis de patrimoine protégé. Il apparaît logique et cohérent qu'elles intègrent la zone UP car, de plus, la hauteur maximale de construction de la zone UM en cet endroit n'est pas adaptée à cette enclave.

De la même manière, une enclave plus importante de zone de hauteur à 19m pénètre au sud de la rue Meyer dans une zone à 16m en englobant le parking relais Jemmapes. Ce n'est pas dans l'esprit d'un urbanisme mesuré à cet endroit tel que cela avait été discuté dans le cadre du projet innovant qui concerne ce parking. Nous demandons à ce que cette enclave soit intégrée à la zone à 16m qui l'entoure.

- Une petite correction est à faire sur le schéma d'orientation graphique d'aménagement de l'OAP Coteau de la Loire. La zone boisée classée du parc de château Belmont, pour sa partie ouest, longe la rue Groison depuis la rue Trianon jusqu'au bâtiment avec le portail Domitys au n°89 de cette rue Groison. Ce n'est pas tout à fait le cas sur le schéma pour la partie nord et nécessite donc sa correction pour être en cohérence avec la réalité et les autres plans de représentation graphique des espaces boisés classés.

Au terme de cette enquête publique, notre association souhaite recevoir une copie du rapport du Commissaire Enquêteur.

#urbanisme

0 vue

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now