La voiture passée au crible



Le CERTU a publié une étude sur le rapport de l'individu à la voiture. Cette approche psychologique, sémiologique, philosophique et sociologique nous démontre un colossal paradoxe entre les méfaits connus et reconnus de la voiture et l'engouement irraisonné des individus pour leur véhicule. Voici quelques éléments statistiques, techniques, sociologiques et écologiques qui vous permettront de vous forger une opinion.


Statistiques :

  • Parc automobile : 36 millions de véhicules en France et 1,5 milliard dans le monde.

  • L’âge moyen d’un véhicule : 8,4 ans alors qu’il était de 6,5 ans en 1990.

  • Distance parcourue en moyenne par véhicule : 13.000 km par an en France.

  • Personnes transportées : 1,25 personne en moyenne par déplacement.

  • L’usage de la voiture : Un recul au profit des transports en commun, du vélo et de la marche. En France, on enregistre une baisse des déplacements en voiture de 10%, toutes générations confondues.

  • Détention : La durée moyenne de détention d’une voiture est de cinq ans.

Technique :

  • Fabrication : la France importe entre 250 000 et 450 000 véhicules de plus par an qu'elle n'en exporte soit une balance commerciale déficitaire de 9 milliards d’euros par an.

  • Répartition du parc en fonction de la motorisation : Essence 1/3 et diesel 2/3

  • Motorisation : On ne dit pas « moteur à explosion » ou « moteur thermique ». La bonne appellation est : moteur à combustion interne. Le cycle à 4 temps a été inventé et breveté en 1862 par Beau de Rochas.

  • Cliquetis : Lorsque le moteur surchauffe, il peut cliqueter et c'est anormal. C'est qu'il y a explosion au lieu d'une simple combustion.

  • Rendement des moteurs : Essence : 38%, diesel : 42%, électrique : 90% à 95%.

  • Performance : À puissance égale fournie, un véhicule électrique parcourt deux fois plus de distance qu'un véhicule équipé d’un moteur à combustion interne.

Sociologique :

  • Ménages : 30% des ménages ont 2 voitures ; soit 2 fois plus qu’en 1980.

  • Utilisation de la voiture : La voiture est utilisée qu’à 5% de sa vie.

  • Budget d’un véhicule : Le coût moyen est de 6000€ (y compris l’amortissement).

  • Permis de conduire : Retournement de tendance ; baisse de 9% chez les 18-30 ans depuis 15 ans.

  • Comportement :« Être automobiliste, c'est d'abord s'affirmer comme un être social, distinct et autonome ». Yoann DÉMOLI, Pierre LANNOY. Nous sommes passés de la voiture propriétaire (standing – rang social – moyen) à la voiture utilitaire (usage, métier, déplacement) à la voiture servicielle (co-voiturage, autopartage, voiture en libre-service, voiture des autres, location de voiture).

Écologique :

  • Émission de CO2 : Un véhicule à moteur à combustion interne produit en moyenne 0,26kg de CO2 par kilomètre soit 120 millions de tonnes de CO2 pour l’ensemble du parc français.

  • La flotte des entreprises : Elles mutualisent et optimisent leur flotte automobile (c’est le cas de la mairie de Tours avec l'organisation d'un pool et d'un logiciel de réservation).

  • Vers un Mix énergétique : Motorisation essence – diesel – électrique – Hybride – Hybride rechargeable – Biocarburants – Hydrogène.

Conclusion : la voiture d'aujourd'hui à quatre inconvénients majeurs ; elle pollue, elle encombre l'espace public (circulation et stationnement), elle fait du bruit et elle génère des accidents. Comme la moitié de la population vit en milieu urbain, la voiture conditionne l'aménagement de nos villes. Comme elle n'est utilisée que 5% de son existence, il est facile de comprendre que le stationnement devient un véritable fléau. D'autres moyens de déplacement comme la marche, le vélo, la patinette électrique et autres EDP, mais aussi les transports en commun, le covoiturage doivent prendre leur essor pour concurrencer la voiture individuelle.

11 vues0 commentaire