Histoire de Saint-Symphorien

Saint-Symphorien est une ancienne commune limitrophe au nord de ToursC'est aussi l'ancien nom du quartier Paul Bert jusqu'en 1908. Il s'appelait le faubourg Saint-Symphorien jusqu'à cette date. Il s'est développé, surtout après l'ouverture du pont médiéval d'Eudes en 1034, qui aboutissait dans ce faubourg. Aujourd'hui, c'est un quartier de la ville de Tours

Cette situation apparemment complexe, provient de la division de l'ancienne paroisse en deux parties au moment de la réforme administrative de 1789. La partie rurale de la paroisse est devenue la commune de Saint-Symphorien hors les murs. Le faubourg, partie urbaine de la paroisse qui a conservé l'église éponyme, a été rattaché à la commune de Tours. On a donc eu pendant plus d'un siècle, 2 territoires distincts portant le même nom. Par procès-verbal de délimitation et arrêté préfectoral du 21 germinal an 9, Saint-Symphorien céda à Sainte-Radegonde-en-Touraine 19 ha et reçut 86 ha en échange, sans habitation. La délimitation de Saint-Symphorien d’avec Sainte-Radegonde-en-Touraine fut réalisée en 1808 (A.N.-F 2 II Indre-et-Loire 3).

Le faubourg Saint-Symphorien-des-Ponts de Tours fut en outre le 8 mai 1589 le théâtre d'un sanglant combat opposant des troupes du duc de Mayenne à celles conjointes d'Henri III et Henri de Navarre qui venaient de signer un traité d'alliance au château de Plessis-lès-Tours. Au cours de la Révolution française, le faubourg porta provisoirement le nom de La Réunion-du-Nord.

En 1964 cette commune vote son rattachement à Tours dont elle devient alors un quartier.

Personnalités liées à l'ancienne commune

  • Eugène Goüin (1818-1909), natif, financier et homme politique.

  • Léon Palustre (1838-1894), natif, archéologue.

  • Émile Warré (1867-1951), religieux connu pour ses travaux sur l'apiculture.

  • Charles Maurras (1868-1952), journaliste et homme politique, chef de file de l'Action française et théoricien du nationalisme intégral, mort à Saint-Symphorien.

  • Alain de Benoist de Gentissart (1943), natif, intellectuel, philosophe et politologue principal représentant du mouvement dit de la « Nouvelle Droite ».

  • Didier Migaud (1952), natif, homme politique. Ancien président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, premier président de la Cour des Comptes.

  • Catherine Colonna (1956), native, diplomate et femme politique, ministre déléguée aux Affaires européennes (2005-2007).

  • Bernard Lama (1963), natif, footballeur international.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now