Présentation des commissions

pave commission urbanisme V5.png
pave-culture-patrimoine-V5.png
pave-securite-V5.png
pavé-voirie-circulation-V5.png
pave-commission-espaces-verts-V5.png

Les travaux des commissions

Constitution, articles, rapports, études, conférences, posts et visites.

DES BOURREAUX À SAINT-SYMPHORIEN AUX XVIIe et XVIIIe SIÈCLES :
LA FAMILLE BERGER

Dans le cadre des activités de la commission Culture et Patrimoine de notre Association, Madame Anne GIRAUD et Monsieur Patrick RANGER ont tenu une conférence le 23 septembre 2021 à l'espace GENTIANA. Ce brillant exposé nous a permis de découvrir ce qu'étaient très exactement l'activité et la vie des bourreaux au XVIIe et XVIIIe siècles.  De riches anecdotes, une documentation fournie et des illustrations surprenantes ont participé à rendre cette conférence des plus appréciées par l'auditoire. Toutes nos félicitations et nos plus vifs remerciement à nos conférenciers.

448d80_7da3937ec8f04f3397b811677a557f11~mv2.jpg

Résumé de la conférence : Aux XVIIe et XVIIIe siècles, et sur quatre générations, la famille Berger a constitué une dynastie de bourreaux. Ils étaient « exécuteurs des sentences criminelles » de Tours, mais habitaient à Saint-Symphorien, dans la rue du Chaudron, actuelle rue de l’Ermitage.

Dans le métier, on distinguait les « basses œuvres » pratiquées au niveau du sol et sans donner la mort (exposition au carcan, au pilori, peine du fouet, marque au fer rouge, amputation…), de « hautes œuvres » réalisées sur un échafaud, et impliquant la mise à mort du condamné (pendaison, décapitation, roue, chaudron d’huile bouillante…)

Ils pratiquaient aussi, pour extorquer des aveux, le supplice des brodequins, de l’eau, de l’estrapade…

Enfin, lorsque des exécutions capitales avaient eu lieu, les corps étaient exposés aux « fourches patibulaires ». Jusqu’à maintenant on situait cet endroit à Saint-Pierre-des-Corps, mais certains indices prouvent que des lieux similaires existaient aussi à Saint-Symphorien.

Le bourreau touchait une rétribution pour chaque « œuvre ». Le « droit de havage », prélèvement sur chaque marchandise exposée au marché, lui permettait d’augmenter ses revenus. L’homme se faisait aussi « guérisseur » et proposait parfois des poudres de crâne humain ou de petits pots de graisse…

Mais la vie n’était pas facile pour les Berger : la mortalité infantile était très importante, l’ostracisme de la population entraînait un fonctionnement familial endogamique, c’est-à-dire entre soi, et l’instruction était souvent refusée aux enfants de bourreaux.

Le dernier Berger exercera à Tours jusqu’en septembre 1768. La profession perdurera jusqu’à 1977 qui verra le dernier guillotiné dans la ville de Marseille. La peine de mort sera abolie en 1981, il y a 40 ans.

les capucins.jpg

HISTOIRE DES CAPUCINS DE SAINT-SYMPHORIEN

Une Conférence a été organisée par la commission Culture et Patrimoine de l’association PITRICHACHA à l'Espace Gentiana de Tours Nord le jeudi 23 mai 2019. La conférencière, Madame Anne GIRAUD a passionné les nombreuses personnes sur l'histoire du couvent des Capucins de Saint-Symphorien. Retrouvez son intervention "verbatim" en cliquant sur l'image ci-contre ou sur le bouton "Lire plus >"

Unknown-1.jpeg

NOM DES RUES DU QUARTIER SAINT-SYMPHORIEN

La commission culture et patrimoine vous propose de découvrir l'origine des noms des rues de Tours Saint Symphorien. C'est une bonne occasion de mieux connaître son quartier.

Pour accéder au document en question, veuillez cliquer sur l'image ci-contre ou sur le bouton "Lire plus >". 

37-TOURS-ecole-normale.jpg

HISTOIRE DE SAINT-SYMPHORIEN

Saint-Symphorien est une ancienne commune limitrophe au nord de Tours. C'est aussi l'ancien nom du quartier Paul Bert jusqu'en 1908. Il s'appelait le faubourg Saint-Symphorien jusqu'à cette date. Il s'est développé, surtout après l'ouverture du pont médiéval d'Eudes en 1034, qui aboutissait dans ce faubourg. Aujourd'hui, c'est un quartier de la ville de Tours. Pour lire la suite, veuillez cliquer sur l'image ci-contre ou sur le bouton.

Saint_Martin 2.jpg

CHRONIQUES TOURANGELLES

De la période Gallo-Romaine, du Bas-Empire et du Moyen-Âge, partez à la découverte des dates les plus significatives qui ont forgé la richesse historique de Tours et de ses environs. A travers ces dates et ces textes, ces images, ces évènements, ces monuments, ces constructions, ces victoires, ces défaites, nous pouvons mieux comprendre, apprécier et appréhender notre magnifique patrimoine. Prenez connaissance de ce mémoire en cliquant sur la photo ci-contre pou sur le boutons "Lire plus >"

Capture d’écran 2020-08-11 à 12.03.34.jp

VISITE GUIDÉE DES ARBRES REMARQUABLES

Une visite guidée des arbres remarquables situés dans le périmètre de l'ancienne propriété Decorges a été organisée et avait pour guide Mr Rupert, horticulteur à la retraite. Cette visite est la continuité de la conférence de monsieur Louis Decorges du 24 septembre 2018 à l'espace Gentiana. Vous trouverez le compte-rendu de cette visite ainsi que les photos prises en cliquant sur la photo ci-contre ou sur le bouton "Lire plus >"