Les écoles élémentaires et maternelles à Tours-Nord

Téléchargez l'étude complète en cliquant sur ce logotype.

ecole-primaire-tours-nord.png
Géolocalisation des établissements scolaires à Tours-Nord
ecoles-primaires-géolocalisation.png

Synthèse et conclusions

 

Sur le plan local (Tours-Nord) :

  • De cet inventaire des écoles publiques, on recense 2 747 élèves répartis dans 111 classes,

  • Il y a 77 classes supérieures à 24 élèves soit 64% de la capacité d’accueil,

     

​A ceci, il faut ajouter les écoles privées

  • École du Christ Roi = 354 élèves

  • Sainte-Marie = 240 élèves

  • Marmoutier = 300 élèves

Ce qui porte à 3641 élèves pour pour une population de plus 40 000 habitants. Soit un ratio de 1 élève pour 11 habitants.

 

Sur le plan national et local :

1 – Ratio = nombre d’élèves par école

  • Sur le plan national, il y a 6 528 000 élèves et 48 950 écoles : soit un ratio de 133 élèves par école,

  • À Tours Nord, il y a 3641 élèves et 25 écoles : soit un ratio de 145 élèves par école.

 

2 - Selon les données statistiques de l’éducation nationale, il y a environ 24 élèves pour les sections préélémentaires et 22 pour les classes élémentaires. Pour Tours-Nord, il y a 64 % des classes en sureffectif, donc supérieur à 24 élèves.

 

3 - Selon les données nationales, le minimum exigible pour le secteur public pour Tours-Nord est donc de 2747 élèves / 23 élèves en moyenne par classe = 120 classes (au lieu de 111 actuellement).

 

4 - La population française étant de 65 235 843 habitants

  • National = soit un ratio de 1 élève pour 10 habitants,

  • Local = soit un ratio de 1 élève pour 11 habitants.

     

Conclusions : Outre les difficultés enregistrées dans cette étude, et compte tenu de l’évolution de la population de Tours-Nord, nous demandons à ce qu'une étude démographique et prospective soit diligentée afin d’évaluer les moyens mis à disposition et ceux à créer. Par ailleurs, le quartier de Monconseil est toujours en développement (logement et tertiaire) et dépourvu d’école. L’avenue du Danemark, devenu à notre corps défendant, un boulevard périphérique dangereux, traverse le quartier de la Milletière et le coupe en deux. Enfin, la carte scolaire assure une bonne mixité sociale et une proximité́ spatiale. Une autre tendance consiste à diminuer des effectifs pour faire des quartiers défavorisés, des lieux de réussite scolaire. Ensuite, l’école est l’établissement emblématique du quartier ; lorsqu’on s’y sent bien, un sentiment d’appartenance prédomine et on l’affectionne particulièrement. C’est un facteur d’inclusion sociale supplémentaire et de réussite scolaire.

« Si les médecins sauvent des vies, les écoles et leur personnel sauvent notre société. »